Sociocritique.com?

        

 Il y a certes bien des manières d’aborder la sociocritique, bien des aspects critiques susceptibles de retenir l’attention ; mais rares sont les approches qui montrent la quintessence de cette discipline créée, élaborée par Claude Duchet, qui y occupe la place centrale.

s'attachera plus particulièrement au cheminement qui « voudrait se définir comme une poétique de la socialité, inséparable d’une lecture de l’idéologique dans sa spécificité textuelle. »[1]

rappelle « l’un des principes de la démarche sociocritique » :

"L’analyse socio-critique suppose évidemment un travail d’équipe, de fréquents allers et retours entre l’ensemble et le détail des œuvres étudiées, l’effort, plus difficile peut-être, de ne pas se contenter de la mise au jour des systèmes constitutifs de l’œuvre, mais de passer à l’étude de leurs significations."

On peut trouver le lien qui existe entre les travaux concernant la sociocritique et ceux qui s’intéressent par exemple à la bibliométrie, à la traduction, à l’histoire littéraire, à la lexicologie, à la critique génétique, ou même encore à La  Bibliographie du XIXe siècle . C’est dire que la sociocritique ne vit que le dialogue avec les autres disciplines ou avec les autres domaines de recherche. L’intérêt immédiat de cette perspective, c’est à l’évidence de viser l’inter- et la pluri- disciplinarité pour la critique littéraire.

nous paraît tout entière dans «le continuum sociocritique consubstantiel aux œuvres mêmes». Le continuum, au sens courant, signifie un ensemble d’éléments tels que l’on puisse passer de l’un à l’autre de façon continue.

[1] Claude Duchet, « Introduction : socio-criticism », Sub-Stance, n° 15, Madison, 1976, p. 4.

 

 

gray04_up.gif

 

 
 Copyright © 2004 by sociocritique.com, all right reserved.